Le Tricot: un cocon de bien-être

Avec l’article précédent, au sujet du cocooning, vous aurez compris que la matière joue un rôle essentiel.

Et c’est normal. Il fait froid dehors.

Vous recherchez la chaleur. Le douillet. L’onctueux. Le velouté. Le doux. Le soyeux. Le moelleux.

Un cocon pour vous sentir entourée, réchauffée et bien.

Et les textiles sont un atout non négligeable pour ces sensations de bien-être. Le tricot est parfait pour vous faire ressentir ces perceptions de moelleux et de chaleur.

Alors je vous propose un tour d’horizon sur le tricot: qu’est-ce que c’est, les matières utilisées, l’entretien, bien le choisir et autres astuces.

Le tricot n’aura plus de secret pour vous!

Qu’est-ce que le tricot?

Le tricot est un tissage à maille. Qu’il soit fait à la main ou à la machine, les mailles sont formées de fils continus repliés en boucles, qui s’accrochent les unes aux autres.

Les étoffes ainsi réalisées sont lâches et poreuses. Et également plus élastiques que les tissus. (Si vous êtes curieuse, il y a une définition plus détaillée sur Wikipédia)

Il y a un tricot lisse et fin, communément appelé jersey. Ce dernier est souvent utilisé pour les t-shirts, pyjamas, pulls fins et bien d’autres vêtements.

Mais ce que j’appelle tricot, c’est celui avec des mailles bien visibles, qui peut présenter des motifs (torsades, côtes, être ajourés, …), celui qui donne envie de se pelotonner dedans les jours de grands froids.

Il a souvent un aspect épais et moelleux. Et donne de suite l’impression de chaleur.  Pourquoi? Car si je vous dis tricot vous pensez à…. laine.

Mais le tricot n’est pas qu’en laine….

Les différentes matières pour le tricot

Alors oui, la laine est bien sûr la matière n° 1 utilisée pour le tricot. Vous avez eu sûrement une grand-mère tricoteuse 😉

Mais toutes fibres peuvent être tricotées. En effet, dès que nous avons un fil, il peut être soit mis dans un métier à tisser (donnera un tissus), soit un métier à tricoter (donnera un tricot).

Les matières maintenant les plus utilisées pour faire du tricot est la laine, l’acrylique, le viscose, le coton, le polyester. Mais on peut aussi faire du tricot avec de la soie, du bambou et toutes les différentes laines d’animaux (mohair, cachemire, angora)

Selon la fibre utilisée, le tricot aura un aspect plus ou moins différent: un tricot de soie sera fin et soyeux, un tricot de laine sera moelleux et épais.

Un petit résumé des principales matières avec avantages et inconvénients:

  • Laine: chaude, moelleuse, épaisse, elle donnera un tricot parfait pour tous vêtements ou accessoires qui doit apporter de la chaleur. Elle est obtenue par tonte de la toison du mouton. Elle est donc la plus répandue dans les lainages naturels. La laine d’agneau est plus douce. A privilégier pour toutes les peaux sensibles.

 

  • Mérinos: chaude, moelleuse et épaisse comme la laine, elle est obtenue par tonte du mouton Mérinos. Etant extrafine, elle est plus légère que les autres laines (et même des laines synthétiques), très douce, anti-odeur. Elle est également, comme le coton, un bon régulateur de l’humidité.

 

  • Cachemire: provenant d’une chèvre originaire de la région du Cachemire (entre Pakistan, Inde et Chine) c’est une laine noble. Un duvet fin double le pelage d’été de la chèvre en hiver pour la protéger des grands froids (jusqu’à -40°C). Ce fin duvet sera brossé au printemps pour pouvoir donner le cachemire. Une chèvre peut donner par an seulement 100 à 150 grammes de poils. Vous comprenez maintenant d’où vient le prix! C’est une laine extrêmement chaude, fine et douce.

 

  • Alpaga: laine provenant du lama d’Alpaga, de la région des Andes, elle a un toucher proche du cachemire. Laine de très haute gamme, elle est beaucoup plus douce, plus légère que la laine de mouton. Elle est également 7 fois plus chaude et 4 fois plus résistante que cette dernière. La laine d’Alpaga ne provoque pas d’allergie.

 

  • Mohair:  elle donne ces tricots ayant souvent tout plein de petits poils qui partent dans tous les sens. Elle est obtenue avec les poils de la chèvre angora (à ne pas confondre avec la laine angora, qui vient d’un lapin). Elle est isolante, autant du froid que du chaud, douce et soyeuse. Elle a une grande souplesse. Elle peut par contre, pour les peaux sensibles, donner l’impression de gratter. On peut rectifier ceci avec des astuces décrites plus bas dans l’article.

 

  • Angora: la laine dite angora provient du lapin angora, albinos, qui a de très longs poils. Elle a le meilleur rapport poids/confort. Car les poils sont fins mais remplis d’air, ce qui leur donne un grand pouvoir isolant, plus grand que la laine de mouton.

 

  • Coton: doux et d’épaisseur fine à moyenne, le tricot en coton aura un rendu plus nette que celui de la laine, plus vaporeuse. Il n’est pas un bon régulateur de chaleur, mais il permet à la peau de respirer. Il est également peu allergisant.

 

  • Viscose: matière semi-synthétique (matière première naturelle, mais retravaillée chimiquement) elle est très douce. Elle aura un aspect fin et net mais ne vous gardera pas au chaud non plus. Ses propriétés sont proches du coton: régulatrice d’humidité, ne feutre pas et se froisse facilement.

 

  • Acrylique: matière synthétique imitant la laine, elle en aura l’aspect tout en étant très douce et légère.  Mélangé avec du coton ou de la laine, l’acrylique a l’avantage de stabiliser la forme du tricot et de le rendre plus résistant. Attention tout de fois à ne pas choisir un tricot en 100% acrylique: il vous fera transpirer sans pour autant vous garder chaud. De plus il fera des bouloches très facilement. Mais ne feutre pas.

Ayez en tête ces différentes matières pour choisir votre prochain vêtement cocooning en tricot.

Comment bien choisir son tricot

La matière est importante: si vous avez des allergies à la laine, le synthétique ou le coton pourra la remplacer. A l’inverse, si vous privilégiez le naturel, optez pour des laines naturelles.  

Selon vos envies ou vos besoins aussi, prenez en compte la matière: par exemple le cachemire est une des matières gardant le plus la chaleur, la viscose est douce et ne gratte pas du tout, le coton est simple d’entretien.

Ensuite vient la coupe du vêtement: il faut qu’elle soit adaptée à votre morphologie.

Le tricot étant plus ou moins élastique, si vous êtes à tendance ronde, ne prenez pas trop près du corps. Ceci évitera de déformer vos formes. Au contraire, si vous êtes à tendance fine, vous pouvez oser les tricots plus moulants.

A ne pas oublier, ce sont les motifs créés par le tricot. Si le dessin formé est vertical (torsades, côtes, etc), il allongera la silhouette. Au contraire, s’il est horizontal (ceci est plus rare, mais les mailles peuvent l’être), il épaissira votre gabarit.

La grosseur des motifs jouent un rôle également. Par exemple des torsades verticales et fines allongeront, mais des torsades verticales mais larges augmentera la largeur de la silhouette.

Les premières sont donc pour vous si vous êtes rondes, et évitez les deuxièmes, qui seront réservées que si vous êtes fines.

Les dessins créés par des changements de couleurs suivent le même principe: plus ils sont gros, plus ils grossiront le gabarit. D’autant plus si les couleurs utilisées sont contrastées.

Si vous êtes menue au niveau de la poitrine, les pulls à motifs Jacquard sont parfaits pour augmenter optiquement le volume de cette partie par exemple.

Le tricot étant lâche et souple, le tombé doit être parfait et le vêtement bien ajusté sur le corps. L’important est de placer correctement les épaules: ceci fait, l’habit tombera naturellement et avec élégance autour de votre corps.

Vous pouvez trouver plus d’astuces sur le blog de ModeMaille, spécialiste et créatrice de tricot!

Une fois bien choisi, entretenez votre tricot dans les règles de l’art pour en profiter longtemps.

L’entretien d’un tricot

L’entretien dépendra de sa matière, mais il y a des règles à suivre pour tout tricot. Il est donc important de vous référer à l’étiquette d’entretien de votre tricot, en ce qui concerne le lavage. Ensuite, suivez les règles que je vous donne ci-dessous et votre vêtement restera beau longtemps:

  1. si lavage en machine, choisir le programme laine ou délicat
  2. essorage léger et si lavage main, on l’essore sans tordre (pressé entre deux couches d’un linges éponge par exemple)
  3. pas de séchage dans un sèche-linge (risque de feutrage accru pour tout lainage)
  4. séchage à plat pour éviter qu’il ne s’étire à cause de son propre poids
  5. repassage superflu voir déconseillé

Il peut arriver aussi quelques désagréments lors du portage de votre tricot: cela gratte (mohair, laine), cela bouloche, des mailles tirées ou défaites. Avant de laisser votre tenue au fond de votre armoire, voilà quelques astuces pour remédier à ces petits défauts:

  • Astuce 1: votre pull ou écharpe vous gratte? Rien de plus désagréable! Bien que les tenues vendues actuellement sont mieux apprêtées (en effet c’est la laine brute qui gratte), ce désagrément est actuellement moins répandu, mais il peut encore arriver. Vous avez plusieurs choix pour remédier à ce problème:
          – mettez dans un sac en papier ou sachet de congélation votre vêtement et le mettre dans le congélateur durant 48h à 72h. Oui, oui ça marche, j’ai essayé avec un pull tricoté par ma grand-maman!
          – lors du lavage en machine, mettez deux cuillères à soupe de glycérine ou deux tasses de vinaigre blanc (de plus, le vinaigre fixera la couleur: elle se délavera beaucoup moins lors des lavages répétés)
          – lors d’un lavage à main, remplissez un bac d’eau tiède ou froide, et diluez dedans deux cuillères à soupe de glycérine ou deux tasses de vinaigre blanc. Laissez le temps que la fibre absorbe bien. Rincez bien sous l’eau. Pour le séchage, voir les règles ci-dessus.
 
  • Astuce 2 : votre robe en tricot bouloche? Les bouloches (ou peluches) sont des petites fibres qui ont été tirées par frottement.
         – Si les bouloches sont déjà là:  Achetez un peigne à bouloches. Le peigne va les couper au plus près de la fibre pour redonner un aspect tout neuf à votre habit. Il existe le peigne manuel et le rasoir à bouloche électrique.
         – Sinon pour prévenir les bouloches, le vinaigre blanc lors du lavage est parfait aussi. Cette astuce marchera sur les tricots en laine, moins sur ceux en 100% acrylique. Et surtout, lavez vos habits à l’envers, jamais dans le sèche-linge et ne les tordez pas pour les essorer.
P
  • Astuce 3: une maille a été tirée? Le tricot c’est très beau (je les adore même si je suis incapable de tricoter 😉 ) mais c’est délicat. Un petit accrochage et voilà une maille qui pend lamentablement.
         – Pour remédier à ce soucis disgracieux, pas de solution miracle. Il faut s’équiper d’une aiguille et rentrer sur l’envers la maille tirée. Pour éviter qu’elle ressorte après le lavage ou les mouvements, vous pouvez la fixer à l’intérieur par un petit point de couture d’un fil assorti à votre vêtement.
          – Et pour éviter à l’avenir ce problème, faites attention à vos bijoux: dès qu’ils ont du relief, soit vous évitez de les porter en même temps que vos tricots, soit vous les tournez à l’intérieur de vos doigts (pour les bagues) lors de l’enfilage de votre tenue. Et surtout, ne porter pas de collier avec des crochets ou tout autre relief par dessus votre pull: à chaque mouvement il y a un risque de tirage.
P
  • Astuce 4: une maille tirée et coupée, et voilà le beau tricot qui se démaille. La catastrophe! Il faut tout de suite enlever le vêtement et le bouger le moins possible. Il ne vous reste dans ce cas, à trouver:
         – une pelote de laine ou fil assorti à votre tricot
         – une personne sachant tricoter pour qu’elle puisse refaire des mailles et accrocher à nouveau les libres entre elles.
         –  Sachez tout de fois que cela ne sera pas possible dans tout les cas de démaillage. Mais j’ai eu un pull qui s’était légèrement démaillé au niveau d’un sous bras. Et vous savez quoi? Ma grand-maman a fait un miracle! 😉 Merci Grand-Maman!  Ne perdez donc pas espoir si c’est votre tenue préférée!
 

Le tricot comme cocon douillet

Bien choisi et bien entretenu, votre tenue en tricot vous apportera tout ce que vous recherchez en hiver:
P
  • moelleux avec son épaisseur
  • douceur et souplesse avec le tissage
  • chaleur avec sa capacité de régulateur de température
Une tenue que vous ne quitterez plus pour garder un cocon douillet autour de vous, tout au long de la journée, comme une sorte de bouclier anti-froid, anti-grisaille, anti-spleen hivernal!
 
Et vous, vous l’avez déjà votre tricot préféré?

Le Tricot: un cocon de bien-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *