Harmonies colorées

Pour oser et être contente de porter de la couleur, il faut savoir les harmoniser entre elles. Cela peut paraître difficile et compliqué au début, mais en prenant le temps de comprendre le cercle chromatique et un peu la théorie des couleurs, cela deviendra accessible et un vrai plaisir de jouer avec. Et s’il y a quelques ratés, ce n’est pas grave!

Pour moi, les couleurs sont essentielles, elles donnent vite un coup de peps à la tenue, à notre humeur et également à votre entourage qui vous voit. Je n’utilise que de la couleur dans mes vêtements (à quelques exceptions près, le noir ou le blanc ont leurs avantages aussi), et je propose des tenues bien assorties entre elles. Mais pour que vous, vous puissiez en profiter aussi, chez vous en créant votre tenue avec ce que vous avez dans votre penderie, voici un petit guide des différentes harmonies déjà existantes, qui vous simplifieront la vie.

Pour le cercle chromatique, j’ai utilisé l’étoile des couleurs de Johannes Itten, ainsi que pour illustrer les différentes harmonies. C’est un outil très pratique, mais il est vendu passablement cher, donc munissez-vous d’un cercle chromatique imprimé, pour mieux comprendre et tester ce que je vais vous expliquer.

Harmonie monochrome

La tenue est composée de la tête au pieds de la même couleur. Si la couleur est vive, mieux vaut que la coupe soit simple, ainsi que les accessoires en couleurs neutres. Avec les monochromes neutres (noir, brun, blanc, gris, beige), on peut plus jouer sur les formes complexes des vêtements et les matières sans que la silhouette paraisse trop chargée. C’est une harmonie qui allonge la silhouette et donne une image élégante. Le monochrome est l’une des harmonies les plus faciles à comprendre, mais en pratique, à moins d’acheter un ensemble, il n’est pas toujours facile de trouver les bonnes teintes. Ou alors cela deviendra une harmonie de camaïeux, expliquée ci-dessous.

Harmonie de camaïeux

Très proche de la précédente, l’harmonie de camaïeux utilise toutes les valeurs d’une même couleur, à savoir toute la palette visible du plus clair au plus foncé. Elle est toujours flatteuse et agréable à l’oeil, comme les couleurs sont proches, elles semblent « couler » l’une à l’autre. En utilisant des couleurs atténuées, l’impression de douceur et de raffinement sera renforcé. Cette harmonie allonge également la silhouette et donne une image douce. Facile à mettre en oeuvre, elle pourrait devenir votre amie pour débuter avec les couleurs dans votre tenue si vous vous mettez en défi de ne pas utiliser de noir ou autres couleurs neutres.

Harmonie analogue

Cette harmonie rejoint celle des camaïeux, mais avec les couleurs adjacentes sur le cercle chromatique. Ici aussi les couleurs semblent couler l’une à l’autre, et elle est très flatteuse et agréable à l’oeil. La douceur de cette combinaison est accentuée si les couleurs sont atténuées. Elle allonge également la silhouette et donne une image douce. C’est une harmonie que j’utilise très régulièrement dans les tenues de Crocus, pour marier les imprimés et les jersey unis de la gamme Patch’Mode par exemple.

Harmonie des complémentaires

Aussi appelée harmonie opposée, elle est l’accord entre deux couleurs opposées sur le cercle chromatique. Elle est osée, voyante et ne passe pas inaperçue, et demande un peu plus de subtilités. Pour être agréable à regarder, la tenue composée de cette harmonie doit avoir une dominante, utilisée sur les 2/3 de la tenue, et une dominée, utilisant le tiers restant, les accessoires pouvant sans autre être adoptés pour équilibrer les surfaces. Pour atténuer le contraste fort de cette harmonie, la dominante peut être de valeur plus atténuée que la dominée (ou l’inverse). Cette harmonie permet de rendre vivante une tenue, de la contraster mais peut tasser la silhouette, voir la couper si le contraste se fait entre haut et bas de la tenue. Elle donne une image pétillante.

Harmonie complémentaire adjacente

C’est l’accord entre une couleur aux deux (ou une) couleurs adjacentes à sa complémentaire (voir image). Cette association est plus douce que l’harmonie précédente, mais le jeu entre les surfaces et de rigueur aussi, 2/3 et 1/3, et s’il y a la troisième couleur, ça sera la couleur « accent », vive et juste une petite touche. Elle contraste la silhouette, l’anime et donne une image pétillante, voire audacieuse.

Harmonie équilatérale

Ce nom vous rappelle vos cours de géométrie? Normal, car c’est l’accord de 3 couleurs, à même distance l’une de l’autre sur le cercle (comme le fameux triangle avec ses sommets). Il y aura toujours 2 couleurs chaudes et 1 couleur froide (ou inversement) dans cette harmonie, comme dans mon exemple, vert et violet (froid) et le orange (chaud). Ici aussi, l’importance est d’équilibrer avec les surfaces, 2/3 pour la dominante, 1/3 pour la dominée et la 3ème sera l’accent, tonique et vive, au contraire des autres qui seront adoucies. Cette harmonie contraste la silhouette, et donne une image audacieuse, dégage de l’énergie et un caractère enjoué.

Conseils supplémentaires

Lorsque vous composez votre tenue, limitez le nombre de couleurs à 3 (excepté les imprimés qui en contiennent souvent plus, voir plus bas). L’excès de couleurs peut faire paraître de la confusion et éventuellement un manque de style. Les couleurs comme le nude, le beige, le noir, le gris ou le blanc (les neutres donc), ne sont pas à comptés dans le nombre de couleurs dans une tenues. Vous pouvez donc les utiliser sans problème.

La couleur de base, principale de votre tenue, doit exprimer votre préférence en terme de couleur. Cela sera elle votre dominante dans la surface dans votre tenue et donne le ton de la tenue (voir article sur les Symboliques, en 3 parties) et la seconde sera de surface plus petite, et si 3ème, toujours en petites touches (un détail de votre tenue, un accessoire, etc…) mais elle peut être vive et tonique pour réveiller l’ensemble.

Les couleurs s’influencent entres elles lorsqu’elles sont côtes à côtes. Une couleur peut paraître plus vive selon qu’elle est sur fond foncé ou clair. Par exemple, un accessoire jaune sera plus visible sur un ensemble bleu marine qu’un ensemble gris clair. Sur le même principe, choisissez toujours la couleur de votre corsage selon votre teint, car elle influencera ce dernier, de manière positive ou négative (lire l’article sur la colorimétrie)

Zoom sur les imprimés

Les imprimés sont de véritables bijoux visuels, qui égayent une tenue, la rendent joyeuse et subliment les silhouettes. Mais ce n’est pas toujours facile d’en porter, c’est pour cela que je les assemble souvent avec de l’uni, pour rendre accessible à toutes celles qui les aiment mais qui osent moins en porter. En petites touches, il y a le côté joyeux mais facile à porter grâce à l’uni. Mais si vous voulez aller plus loin avec ces sublimes tissus, voici quelques conseils.

La robe en imprimé, c’est la pièce la plus simple à porter. Accompagnez-la d’accessoires simples et de couleurs neutres, ou en bois (parfait avec les imprimés ethniques!) Il y a une foule de styles différents dans les imprimés, dans des coloris variables, donnant tous une image différentes de la personne portant le vêtement. par exemple à petites fleurs dans des couleurs douces si vous préférez la discrétion, ou alors ethnique aux couleurs vives comme les wax si vous voulez montrer votre bonne humeur et votre pétillance.

Si vous portez l’imprimé comme pièce forte (une jupe par exemple), associez-la avec une pièce de couleur neutre, avec une pièce en jeans ou avec une couleur qui reprend l’une de l’imprimé. Pour un effet sobre, utilisez une couleur neutre de l’imprimé ou au contraire, pour un effet boostant, une des couleurs vives de l’imprimé. A vous de choisir selon le jour, votre humeur, l’occasion! S’il y a besoin d’une 3ème pièce (boléro, petite jaquette, etc), coupez avec du blanc, gris, brun ou noir.

Les accessoires seront mieux s’ils restent simples et neutres, pour ne pas surcharger la silhouette. Ils peuvent reprendre une couleur de l’imprimé, ne pas être tous de la même couleur, mais le bon équilibre sera de garder en tête une certaine sobriété. Gardez vos accessoires plus voyants et complexes pour vos tenues unies, sobres et simples.

Et pour le mélange des imprimés? C’est tout à fait faisable. Le plus simple, c’est d’harmoniser les couleurs des différents imprimés. Mais s’il y a une mouvement, une teinte, une forme de motifs ou un tissus qui rassemble les deux étoffes, ils pourront être marier ensemble. Par exemple, une teinte pareille, des motifs similaires (floral, géométriques, …) ou un même imprimé mais de grandeur différente (petits pois et gros pois, aux couleurs harmonieuses) peuvent très bien être associés. Testez chez vous, regardez quels imprimés peuvent aller ensemble, en regardant les couleurs et utilisez les harmonies expliquées ci-dessus.



Si vous avez encore des questions, je reste à votre disposition et posez-les moi sans problème en commentaires ou par mail si vous préférez!

Harmonies colorées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *