Joie, couleurs et éthique (dans un seul vêtement)

Joie, couleurs et éthique dans un seul vêtement.

Ma phrase d’accroche sur les réseaux sociaux ou sur ma bannière lors de marchés suscite beaucoup de questions et de réactions. Je vais donc vous expliquer ce qui se cache derrière cette phrase, comment je l’interprète, elle qui résume si bien les valeurs et les objectifs que je vise avec mes vêtements et que j’aimerais vous transmettre lorsque vous les portez.

Car ces mots peuvent paraître bateau, et trop utilisés, pourtant il s’y cache derrière des valeurs et des priorités qui sont importantes à mes yeux, que j’essaye d’appliquer au mieux dans ma vie et que j’aimerais transmettre grâce aux vêtements que je crée.

Joie

La joie est une des choses les plus importantes dans la vie. Cela peut être une grande chose (mariage, naissance d’un enfant, réussites, devenir grand-mère, gagner une médaille olympique, avoir une promotion, …) mais c’est également dans les petits détails que la joie peut se cacher (un papillon qui vole, une fleur qui s’ouvre, un mot doux, partager un moment de jeux avec ses enfants, siroter son thé en lisant un livre, …), il suffit de le voir et de cueillir cette émotion.

Un geste qui paraît anodin mais qui ne l’est pas autant que cela et que nous faisons quotidiennement, c’est celui de s’habiller. Il me paraît donc important que cet acte-là procure de la joie et du plaisir, et ne soit pas perçu comme une corvée, une simple nécessité. La mode peut paraître tyrannique avec son lot de vêtements à la mode qui changent tous les 3 à 6 mois, et les clichés véhiculés, comme être jeune, belle, bien proportionnée, pour bien s’habiller et se sentir bien.

Pour moi, la mode, dans le sens être à la mode, « dans le vent », n’a jamais été ma priorité et ne m’a jamais intéressée, même à mes débuts en tant qu’étudiante styliste. Ce qui m’intéressait, et toujours actuellement, c’est les possibilités infinies de jeux de couleurs, d’assemblages de matières, les imprimés, et cette capacité qu’ont les vêtements de transmettre un message sur notre personnalité et notre humeur. Un langage non-verbal important, qu’il ne faut pas négligé, mais au contraire s’approprier.

Donc ma priorité avec les vêtements que je crée pour vous, c’est le confort, le plaisir de s’habiller, ressentir de la joie en portant des vêtements alignés avec vos valeurs, parce que vous savez où, comment et pourquoi ils ont été réalisés, qu’ils fassent ressortir votre personnalité naturellement joyeuse et rieuse. Car si vous êtes bien dans votre tenue, vous rayonnerez, tout simplement.

Couleurs

Quoi de mieux que la couleur pour faire ressortir la joie de vivre?   

Pourtant j’ai fait un constat, le noir est omniprésent dans l’habillement et même en masse, dans les magasins et dans la rue, lorsque la saison d’hiver arrive. C’est sûr, c’est une couleur pratique, qui se marie avec tout, elle est passe-partout, et elle est quand même classe pour certaines occasions. Mais c’est d’un triste et d’un ennuyeux !

J’ai donc pris le parti d’écarter le noir de mes créations, de façon intuitive et spontanée. Il n’est pas banni, vous en trouverez quand même en petite touche ou dans certains vêtements, mais je veux mettre à l’honneur les belles couleurs, vives ou plus adoucies, chaudes ou froides, claires ou foncées, selon le thème ou la saison des collections qui défilent.

Pourquoi? Parce que la couleur est tout simplement la joie, les rêves, les fous rires, la vie! Elles offrent plus de possibilités de vous mettre en valeur, de jouer avec vos vêtements, de vous faire ressortir et non vous noyer dans une masse uniforme. Elles influencent notre humeur, et celle de notre entourage, elles ont des messages à transmettre.

Mettre de la couleur dans son habillement, c’est comme colorer une grande feuille blanche qu’est votre nouvelle journée, et y ajouter les émotions que vous souhaitiez ressentir durant ce laps de temps.

Ethique

Ce mot est sur toutes les lèvres depuis quelques années, comme le mot « bio ». D’ailleurs beaucoup de personnes, en lisant « éthique » sur mes panneaux lors des marchés, me questionnent sur les tissus bio que j’ai. Alors que « éthique » n’est pas synonyme de bio. Ils sont complémentaires pour une mode durable et respectueuse.

Pour Crocus, je mets en avant le fait que c’est éthique: une mode et des vêtements créés et réalisés en Suisse, de façon artisanale, avec un prix juste pour la styliste-couturière, faits pour être portés longtemps, sans date de péremption à cause d’un courant de mode, privilégiant les matières naturelles, et si possible bio. D’ailleurs le label GOTS me plaît bien, car outre le fait qu’il garantit un textile bio, il garantit également le côté social des usines de tissage, pour un respect des employés, ce qui est l’un des aspects importants à mes yeux. Dès que c’est possible, je me tourne en priorité sur ces textiles pour confectionner mes créations.

Le synthétique peut être encore présent dans certains modèles, découlant d’un stock de tissus de mes débuts. Je ne vais pas les jeter sous motifs qu’ils sont synthétiques, cela serait du gaspillage et contraire à une éthique de durabilité. De plus, les 4% d’élasthanne  par exemple présents dans les jersey coton bio que j’utilise actuellement, ont leur utilité: un tissu qui se déformera moins et durera plus longtemps, tout en assurant une élasticité du jersey. Le synthétique en petite quantité à des atouts.

La slow fashion, c’est aussi le fait d’acheter moins, mais mieux. Avec un certains coût mais de meilleure qualité et surtout pour des vêtements qui durent au fils des ans, et pour finir, de privilégier le local et l’artisanal. Je n’ai jamais été, même jeune, à suivre la mode et me lasser de mes vêtements. Quand j’achète et je choisis, c’est que j’aime ce vêtement, et je le garde longtemps. Pour moi, c’est important que vous puissiez le faire avec ceux que je propose avec Crocus, je fais donc attention à la qualité des matières.

Et le prix? Je ne vais pas vous contredire que les vêtements que je vende n’aient pas un certain coût. Mais si je veux pouvoir vivre et faire vivre mon entreprise et ce qui s’y rattache, je ne peux rivaliser avec les marques qui produisent en grande quantité et à l’étranger. Pour que cela reste éthique pour moi, il faut que j’aie une marge (qui reste très mince malgré tout) sur chaque vêtement. Le prix que je fixe n’est donc pas surfait, mais un équilibre entre coût des matières première, de la réalisation et d’une marge de gain.

Dans un seul vêtement

Toutes ces valeurs regroupées dans un seul vêtement. Comme cela, il ne faut plus choisir entre le confortable, le beau, l’éthique et le plaisir de s’habiller. Vous pouvez choisir des vêtements dans lesquels vous vous sentez bien, colorés comme votre personnalité et en accord avec vos valeurs sociales et écologiques.

Mon défi est de vous satisfaire en suivant cette ligne directrice, qui m’est chère, pour vous créer des tenues en adéquation.

Joie, couleurs et éthique (dans un seul vêtement)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *